La relaxation

La relaxation, c’est quoi ?

C’est l’ensemble des méthodes corporelles qui permettent de mieux gérer les tensions inhérentes à la vie quotidienne. Le mot « relaxer » signifie en terme juridique, qu’à la suite d’une privation de liberté, celle-ci est rendue…La relaxation permettrait donc de retrouver une certaine liberté ? 

Les méthodes corporelles entraînent :

·      Un relâchement des fibres musculaires lisses (qui commandent la motricité involontaire des organes) et striées (qui commandent les actions musculaires volontaires)

·      Une prise de conscience du corps, donc on appréhende mieux les sensations corporelles.

·      Un effet para-sympathicotonique : activation du système nerveux parasympathique, responsable de la détente et du repos.

La relaxation n’est pas naturelle, elle demande un apprentissage.

 

 

Les différences entre relaxation/hypnose/sophrologie :

La relaxation regroupe plusieurs techniques : Jacobson/Schultz, Sophrologie, Vittoz, relaxation manuelle Trager.

La sophrologie : le mot est créé par le Dr Caycedo. Elle se base sur un ensemble de techniques de relaxation et y rajoute un travail de respiration et de visualisation.

L’hypnose est basée sur la suggestion directe d’un comportement ou d’une pensée ou de l’abandon du comportement. Tout le monde n’est pas hypnotisable, car pas suggestionnable. Cela dépend de la capacité à recevoir.

 

Comment fonctionne la relaxation :

A l’était de veille, le cerveau émet des impulsions électriques entre 20 et 40 hertz (ondes bêta). Quand on dort, on est entre 2 et 6 hertz. Lors de l’état entre la veille et le sommeil, on est entre 8 et 12 hertz. En relaxation on passe de 20 à 8 hertz en restant conscient. On peut alors se relâcher complètement, et permettre au corps et à l’esprit une récupération intense.

 

Quels sont les intérêts de la relaxation ?

Sur le plan physique :

·      Relâchement des muscles

·      Diminution des gestes parasites

·      On est à l’écoute de son corps, sans bouger, sans penser. C’est un état de « vacance », de vide qui entraine une économie d’énergie en faveur des systèmes qui en ont le plus besoin (cicatrisation, immunité, etc). On respire mieux, le pouls ralentit et la tension baisse.

Sur le plan émotionnel :

·      Meilleure gestion des émotions

·      Augmentation de l'imaginaire et de la créativité

Sur le plan mental :

·      Diminution des pensées parasites

·      Augmentation de la concentration, de la mémoire et de l’efficacité au travail

 

Histoire et évolution :

Homère évoque déjà dans ses textes du 9 ème siècle avant JC, Platon faisant parler Socrate traitant une céphalée par le Terpnos logos

Mesmer , médecin allemand (1734+1815) :

Fondateur du magnétisme animal. Il pensait que tout ce qui est vivant est traversé par un fluide cosmique invisible sur lequel on peut agir pour accélérer les guérisons du corps et de l’esprit.

Braid (1795-1860) :

Inventeur du terme hypnose, il s’initie aux méthodes de Mesmer mais rejette la théorie des fluides et parle de la physiologie du cerveau. « La fixité soutenue du regard en paralysant les centres nerveux des yeux et leurs dépendances détruit l'équilibre du système nerveux et produit ce phénomène. » Il faisait fixer un objet brillant sans bouger, ce qui entrainant fatigue oculaire et sommeil.

Jean-Martin Charcot (1815-1893) :

Neurologue français, il contribue à la découverte de la maladie de Parkinson. Il s’intéresse aux tissus et aux fonctions plus qu’au côté psychologique. Il s’occupe des patients en les hypnotisant, mais les nombreuses « crises d’hystérie » des patients lui valent l’interdiction d’exercer.

 

Sigmund Freud (1856-1939) :

Neurobiologiste, il a assisté aux séances de Charcot et est choqué par leur brutalité. Il pratiquera l’hypnose, mais la trouvera que les résultats sont longs à obtenir. Il créé alors la psychanalyse et met à jour l’inconscient. 

Schultz (1884-1970)

Médecin allemand qui a travaillé avec Freud. Il s'est formé à l'hypnose qu'il juge trop peu autonomisante et décide de créer une méthode que ses patients pourront pratiquer seuls. Cette méthode s’appelle le « training autogène de Schultz ». il se base sur des suggestions faite au patient de ressentir certaines sensations : chaleur, lourdeur,etc.

 

Jacobson (1888-1983)

Invente une technique à l'opposé de Schultz basée sur la contraction en vue de se relâcher. En contractant puis relâchant certaines parties du corps, le patient prend conscience des zones de tensions du corps et peut apprendre à se relâcher (après quelques séances avec un praticien)

Vittoz (1863-1925)

Médecin suisse, il travaille sur la sensorialité (sensations internes du corps et sens).

 

 

Alfonso Caycédo (né en 1932, actuel)

Il vit en Andorre, c'est un neuropsychiatre. Il s'est inspiré de Vittoz et a fréquenté Schultz mais veut s'en démarquer. Il crée une méthode libre de tout compromis historique. Sa femme, prof de yoga lui parle des textes de yoga et de la connaissance de la conscience. Il étudie la phénoménologie (expérience sans jugement). Il va en Orient et lorsqu'il en revient fonde la sophrologie, dont l'enseignement est d'abord réservé aux médecins: gynécologues, obstétriciens, dentistes, navigateurs etc. En 1977 il ouvre la sophrologie aux non-médecins.

 

Dans quels cas la relaxation est recommandée ?

·      Stress induisant des tensions musculaires ou articulaires

·      Troubles du sommeil

·      Douleurs physiques chroniques

·      Troubles digestifs

·      Anxiété

Une séance de relaxation permet une détente profonde des muscles et des articulation et le relâchement de toutes les tensions du corps. Elle permet de recharger ses batteries aussi efficacement qu’une sieste.

 

Les séances doivent être régulières pour être efficaces, environ 2 fois/semaine.

 

Il existe des contre-indications, vérifiez avec votre praticien avant de commencer les séances.