Conseils de base en naturopathie

Voici quelques conseils de base en naturopathie.

Il est évident que l’application de ces conseils peut prendre du temps, et il est nécessaire que chaque changement soit effectué en conscience et dans la joie. Le plus important est que vous en compreniez le sens afin de vous accaparer ce changement pleinement.

L’intérêt du cru :

Cela permet avant tout d’apporter une source enzymatique indispensable à l’assimilation des micronutriments (vitamines, minéraux, oligo-éléments). La digestion est ainsi plus facile et la fatigue postprandiale diminuée.

De plus la majorité des micronutriment est détruite à la cuisson :

  • La vitamine C dès 60°
  • Les vitamines B dès 90°

Par ailleurs, les vitamines hydrosolubles sont éliminées lors des cuissons à l’eau, et les minéraux se trouvent pour la majeure partie dans l’eau de cuisson. Il est donc préférable de privilégier une cuisson à la vapeur douce, lorsque celle-ci est indispensable, ou à la poêle, mais à basse température.

Intérêts d’une alimentation bio :

Pas d’usage d’engrais chimiques, de pesticides, d’organisme génétiquement modifiés. On sait aujourd’hui que certains pesticides sont des perturbateurs endocriniens (ils agissent sur nos hormones).

Préservation de la nature et de la biodiversité.

L’alimentation bio a un incidence sur la qualité nutritionnelle des aliments : quantité plus importante de vit C, de fer, magnésium, phosphore, caroténoides, lycopène (antioxydant), polyphénols (antioxydant)

Intérêt des aliments non raffinés :

Principaux produits concernés : céréales (pain, farine, gâteaux…), sucre, sel, huiles

Les produits raffinés sont carencés en fibres, enzymes, vitamines, minéraux et oligo-éléments, catalyseurs indispensables à la digestion. L’organisme devra donc puiser dans ses propres réserves pour métaboliser ces aliments.

Perte de fibres : transit mal régulé, flore intestinale déséquilibrée, moins bonne digestion des graisses, index glycémique plus élevé, sentiment de satiété altéré (on a faim plus rapidement)

 

Exemple : pain blanc, après raffinage perd 100% des fibres, 100%de vitamine A, 85 à 97% des vitamines  B1, B2, B3, B5, B6, et 60% de sa vitamine E, 72% du Phosphore, 55% du Calcium. Il contient aussi moins de fer.

La mastication :

La mastication est indispensable pour une meilleure assimilation des tous les nutriments, ainsi que pour alléger le travail du système digestif. Associée à une bonne partie de cru lors du repas, elle garantit la fin de la fatigue post prandiale.

Bénéfice N°1 : mécanique : broyer les aliments ® allègement du travail musculaire de l’estomac.

Bénéfice N°2 : mécanique : humidifier ou diluer les aliments pour favoriser le travail biochimique de l’estomac et rendre possible les autres bénéfices.

Bénéfice N°3 : organoleptique : une fois humidifiés, les aliments induisent une réaction gustative ® Saveurs (acide, sucré, salé, amer, piquant), arômes, texture.

Bénéfice N°4 : psycho-affectif : au niveau passif, plaisir ou déplaisir, au niveau actif, mobilisation de la volonté.

Bénéfice N°5 : biochimique : avec action de l’alpha-amylase (enzyme buccale) ® dissociation des amidons (sucres) en maltose et dextrine (molécules plus petites)

Bénéfice N°6 : satiétant et amincissant : une mastication plus longue induit un effet réplétif et modérateur sur l’appétit.

Bénéfice N°7 : aseptisante : le lysozyme salivaire est une protéine désinfectante.

Bénéfice N°8 : bio énergétique : la muqueuse buccale capte la part énergétique des aliments.

Bénéfice N°9 : programmation digestive : les premières informations codent le bon déroulement des actions enzymatiques à venir (via l’hypothalamus)

L’ambiance :

Le facteur le plus important pour avoir une bonne digestion et donc une bonne assimilation des aliments est l’ambiance dans laquelle est pris le repas.

 

Il est important de manger accompagné de personnes avec lesquelles on se sent bien, à l’aise, paisible. Il vaut mieux manger seul que de supporter des perturbations pendant le repas.

L’idéal est de prendre son repas en bonne compagnie, dans une atmosphère aérée, paisible, sans source de stress, accompagné de discussions distrayantes. On ne devrait jamais parler du travail en mangeant.

 

A la maison, il est important de prendre son repas dans les mêmes conditions, la télé éteinte, une musique douce pouvant la remplacer. Même si on est seul, il conviendra de ne pas faire autre chose en mangeant (téléphoner, regarder ses mails, etc…)

 

Alors bon appétit !