Les antioxydants

Nous savons tous que pour rester en bonne santé nous devons avoir un apport suffisant en vitamines, minéraux et oligo-élément. Mais d’autres substances sont aussi indispensables : les antioxydants. Ils nous permettent de lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement anticipé de notre organisme.

Les radicaux libres :

Un radical libre est une molécule ou un atome qui a perdu ou gagné un électron, et qui va donc tout faire pour rétablir l’équilibre en causant beaucoup de dégâts sur sons passage. Mais les radicaux libres n’ont pas que des inconvénients, ils sont aussi nécessaire pour nous permettre de détruire les agents infectieux (virus, bactéries). C’est surtout quand ils sont trop nombreux qu’ils peuvent devenir délétères et entrainer un stress oxydatif pathologique à l’origine de nombreuses maladies.

 

 

Qu’est ce qui favorise la production de radicaux libres ?

Si vous voulez diminuer la création de radicaux libres, voici quelques situations à éviter :

  • L’exposition aux rayons solaires prolongée, aux radiations répétées (radio, scanners)
  • La consommation de xénobiotiques, c'est-à-dire les molécules non naturelles : médicaments, chimiothérapie, herbicides, pesticides, métaux toxiques (plomb, cadmium, arsenic, aluminium…)
  • Le sport à outrance
  • Le tabac

Les antioxydants et le stress oxydatif :

Les antioxydant assurent la régulation des radicaux libres, ils maintiennent ainsi leur taux à un niveau correct pour la préservation de la santé.

En présence d’un grand nombre de radicaux libre, on se trouve en situation de stress oxydatif. Les radicaux libres vont d’abord attaquer les membranes cellulaires et rendre la cellule sensible aux agressions. L’attaque se fera ensuite sur les structures intracellulaires, dont les mitochondries (qui assurent l’oxygénation de la cellule), entrainant une mort cellulaire par anoxie. Ensuite, ce sont les noyaux cellulaires qui sont touchés (ARN et ADN), entrainant alors des fragilités immunitaires et un vieillissement prématuré, mais aussi de l’inflammation chronique, des maladies dégénératives (Alzheimer, parkinson).

Quels sont les antioxydants les plus puissants ?

Pour connaitre le pouvoir antioxydant des aliments, la méthode la plus utilisée est celle de l’indice ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity = capacité d’absorption des radicaux libres). Plus cet indice est élevé, plus l’aliment a un pouvoir antioxydant élevé. Les valeurs sont données pour 100g d’aliment cru et frais.

On admet qu’il faudrait consommer entre 3000 et 5000 unités ORAC au quotidien. Bien sûr, cette consommation dépend aussi de notre exposition à un éventuel stress oxydatif : un fumeur devra consommer davantage d’antioxydant, de même pour une personne poly médicamentée.

Les aliments qui contiennent beaucoup d’antioxydant:

Avant d’aborder la liste des aliments que vous pouvez mettre dans votre assiette, la première chose à faire est, bien évidemment, de réduire la production de radicaux libres : éviter la cigarette, le sport à outrance, les médicaments de synthèse (votre naturopathe peut dans certains cas vous aider à trouver une alternative naturelle), les additifs (présents dans tous les plats préparés), s’éloigner des pollutions chimiques.

 

Voici donc une liste de quelques aliments avec leur indice ORAC :

Les champions toutes catégories sont sans contexte les herbes aromatiques, les épices et les condiments : clou de girofle (314 450), la cannelle (267 540), l’origan (200 130), le persil séché (74 350), le curry (48 500), le poivre noir (30 140). A saupoudrez sur tous vos plats.

Les oléagineux : noix de pécan (17 940), noix 13 540), noisettes (9 645), pistaches (7 980), amandes (4 450), cacahuètes (3 166), noix de cajou (2 000), noix du Brésil (1 420). Non grillés, et non salés, bien sur ;-)

Les fruits rouges : airelles (9 460), myrtilles (6 220), cassis (5 348), framboises (4 930), fraises (3 580), cerises (3 360). Profitez-en, c’est la saison.

Les fruits orangés et rouges : pruneaux (8 580), prunes (6 240), pommes rouges (4 275), golden (2 670), pêches (1 860), abricots (1 340). On peut manger des pruneaux toute l’année…une bonne façon d’amener des antioxydant dans son assiette, quelque soit la saison.

Les fruits secs sont aussi de bonne source, et surtout on peut en consommer même en hiver, au moment ou la variété en légumes et en fruits est plus rare : les dattes séchées (3 895), figues sèches (3 380), raisins secs (3 040).

Parmi les légumes, tous les légumes sont une source intéressante, voici quelques exemples : les asperges (3 017), les épinards (2 640), les brocolis (1 590), les carottes (1 220), les oignons jaunes (1 030), la laitue (989).

Enfin pour terminer et pour ravir tous les gourmands, un aliment particulièrement riche en antioxydant et qui fera sans doute l’unanimité : le cacao (82 000).

 

En consommant tous les jours des légumes et des fruits frais et crus, vous pouvez ainsi lutter efficacement contre le stress oxydatif et ainsi préserver votre santé de façon naturelle.

 

Régalez vous bien !