La Vitamine D, seulement pour nos os?

La vitamine D est connue pour son action sur nos os, et son lien avec le calcium. Pourtant elle est aussi indispensable à bien d’autres fonctions dans notre corps : protection contre certains cancer, prévention du diabète, et de certaines maladies auto immunes.

 

Historique :

Le rachitisme s’est répandu en Angleterre à partir du milieu du 17ème siècle. Dale Perceval, un médecin anglais, décèle, en 1872, un facteur anti rachitique dans l’huile de foie de morue. On pense alors que c’est la vitamine A qui a cet effet.

Puis, plusieurs médecins constatent que les enfants peu exposés au soleil souffraient davantage de rachitisme que les autres. Plusieurs d’entre eux décident alors d’exposer les enfants au soleil. Raillés par leurs pairs, les résultats sont pourtant là, l’exposition au soleil guérit du rachitisme.

Après plusieurs découvertes successives, la vitamine D2, puis la D3 sont isolées.

Les caractéristiques de la vitamine D :

Il existe de nombreux dérivés de la vitamine D, mais ceux qui sont important sont le calcitriol et le calcidiol.

Les deux variantes les plus courantes sont la D2 : ergocalciférol, produite par les végétaux, et la D3 : cholécalciférol, apportée par les aliments d’origine animale et produite par la peau sous l’action des ultraviolets B.

La vitamine D et le calcium forme un couple indissociable. En effet, la vitamine D participe à la formation de la CaBP (Calcium Binding Protein, en charge du transfert du Ca dans l’organisme) et du Calcitriol ; qui de concert ave la parathormone stimule la calcémie (taux de Calcium dans le sang)

Les impacts de la vitamine D sur la santé :

Des études ont montré l’implication de la vitamine D dans la prévention et le traitement de l’ostéoporose en association avec le calcium, mais aussi son implication dans de nombreux autres cas :

  • Protection contre le cancer colorectal, le cancer du sein, de la prostate.
  • Prévention des diabètes de type 1 et 2, en diminuant le risque, mais aussi avec une action sur le contrôle de la glycémie.
  • Prévention des maladies auto immunes
  • Lien entre vitamine D et stimulation de l’immunité.
  • Prévention du déclin cognitif.

 

 

 

 

Où la trouver ? les besoins, les carences :

On trouve la vitamine D dans les poissons gras, l’huile de foie de morue, les coquillages, et par l’exposition à la lumière du soleil.

 

mg pour 100g

 

mg pour 100g

 

mg pour 100g

Huile de foie de morue

250

Hareng

22

Saumon

8.7

Sardine

12.3

Thon

6.1

Œuf

1.28

 

Les besoins par jour :

5 mg par jour pour les hommes

5 à 15 mg par jour pour les femmes

5 à 20 mg par jour pour les enfants

Les carences :

Une étude française a montré que 20% de la population était carencée.

Les premiers signes peuvent être l’irritabilité, la perte d’appétit, puis si elle est plus importante, la perte de densité osseuse.

La carence s’accompagne toujours d’une augmentation des infections.

 

Comme on le voit, cette vitamine a un rôle très important pour la prévention de notre santé et on a tous intérêt à connaitre son statut avant l’arrivée de l’hiver, période où, l’ensoleillement étant moindre, les réserves peuvent facilement baisser.