Les pensées, une aubaine ou un poison?

Penser, c'est normal!

Ah ces pensées, elles nous sont bien utiles, pour organiser notre vie, faire des choix, échanger nos opinions, débattre, argumenter. 

 

Dès que nous ouvrons les yeux, nos pensées se mettent en action : des pensées sur la journée qui nous attend, ou sur ce que nous avons à faire, mais parfois, certaines pensées sont comme des tourbillons, elles tournent sans cesse, reviennent, et reviennent encore. Ce sont souvent des pensées de rumination sur un événement passé, ou sur une émotion. Nous avons beau nous raisonner, essayer de nous persuader de penser à autre chose, cela ne marche pas. Nous aimerions avoir un bouton "STOP", pour arrêter notre cerveau.

 

On pense souvent que ce serait bien de ne plus penser, mais ce n'est pas possible, et c'est même normal : nous pensons pour pouvoir nous protéger. Si vous avez une expérience désagréable, c'est quand même bien de vous rappeler les circonstances qui vous y ont amenés, afin de ne pas les reproduire. 

Lorsque les pensées deviennent pathologiques

Lorsque les pensées deviennent obsédantes, elles peuvent parfois déclencher des troubles anxieux, voire des troubles obsessionnels compulsifs.

Sans aller jusque là, elles peuvent générer en vous un sentiment de malaise, d'inquiétude, de déprime. Ce sont souvent des pensées qui concernent le passé, ou des hypothèses sur ce qui pourrait vous arriver ou arriver à vos proches. Vous avez beau vous raisonner, il n'y a rien à faire, les pensées reviennent encore et toujours.

La méditation peut-elle nous aider?

Lorsque j'anime des séances de découverte de la méditation, je remarque très souvent qu'une croyance erronée subsiste : "la médiation permettrai de supprimer les pensées". Mais ce n'est pas le cas, tout simplement parce que si vous ne pensez plus, c'est soit que vous dormez, soit que vous êtes mort.

Par contre au fur et à mesure de votre pratique méditative, vous prendrez conscience de plus en plus rapidement lorsque vous êtes happés par une pensée, et vous pourrez alors faire le choix de la nourrir ou pas.

Et si on faisait autrement?

Et si plutôt que d'essayer d'éloigner nos pensées, on faisait le choix de les accueillir. Cela peut vous paraître curieux, mais faites le test. La prochaine fois que vous aurez une pensée obsédante, au lieu de vous blâmer, en vous disant : "mais, c'est bon arrête de penser à ça!", dites vous plutôt intérieurement : "ah tiens, je pense à ça!". Et notez la différence. Plus vous essaierez de repousser vos pensées, plus elles seront présentes. 

On s’entraîne ensemble?

Le prochain atelier de méditation que j'organise à La Garenne-Colombes, aura justement pour thème les pensées.

Une bonne occasion de venir tester des techniques de méditation pour composer autrement avec le flux des pensées.

Date : 17 février 2019. De 09h30 à 12h30.

Lieu : Salle attenante à l'école Marsault, 28 rue du Moulin Bailly, La Garenne-Colombes.

Coût : 35 € pour les adhérents à l'association Label. +5€ pour les non-adhérents.