· 

MBSR, c’est quoi ? Et comment cela peut vous aider face aux émotions ?

Vous avez entendu parler du protocole MBSR et vous aimeriez savoir comment il pourrait vous aider pour faire face à vos émotions. Ou vous ne connaissez pas ce qu’est MBSR, et cela vous intrigue, qu’est-ce que c’est au juste ?

Dans cet article je vous explique en détail en quoi consiste ce cycle et je vous explique en quoi il peut vous aider pour apprendre à mieux faire face à vos émotions.

Je vous donne également les bases à connaitre pour avancer et rendre vos émotions moins envahissantes.

Le cycle MBSR, c’est quoi ?

Ce cycle MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction, ou réduction du stress basée sur la pleine conscience) a été créé il y a 40 ans par Jon Kabat Zinn, à l’Université du Massachussets. Ancrés dans la médecine intégrative, il a fait l’objet de nombreuses publications scientifiques, validant son intérêt pour le stress, mais aussi pour les émotions.

 

Il se déroule sur 8 semaines, en groupe. Chaque semaine, les participants se retrouvent dans un groupe constitué, et à l’issue de la 6ème séance, ils partagent une journée complète d’intégration. Lors de leur inscription, les participants s’engagent à consacrer 45 minutes minimum de pratique quotidienne. Le programme permet une intégration progressive de la pleine conscience, grâce à des pratiques de méditation, associées à des mouvements de yoga, et des échanges de dialogues exploratoires. L’inscription a lieu après une séance d’introduction, et un entretien individuel avec l’instructeur.

En quoi cela peut vous aider pour mieux appréhender vos émotions?

Lorsque nous sommes face à une émotion douloureuse, nous le savons peu, mais cela commence par une sensation corporelle. Notre mental nous empêche de capter cette sensation, car il prend très vite le dessus pour commenter ce qu’il se passe. Nous entrons alors dans une sorte de dialogue intérieur qui va parfois nourrir cette émotion, ou tenter de la supprimer. En règle générale cela ne fonctionne pas, voire cela aggrave la situation.

Quand vous sentez une colère qui monte en vous, certaines paroles intérieures (« c’est injuste ! », « je ne vais pas me laisser faire »), vous amènent à amplifier cette colère au lieu de l’apaiser. D’autres fois, vous pourrez avoir tendance à vous dire : « calme toi, ce n’est pas grave ! », et alors vous niez cette émotion, ce qui n’est pas mieux, car elle reste enfouis en vous, et finira par ressortir à un moment donné. D’ailleurs, si un ami vous dit « calme-toi ! », est ce que cela vous aide ? Non, en général, cela contribue, au contraire,  à vous agacer davantage.

 

Lors du cycle MBSR, vous apprenez à repérer ces moments où vous entrez dans un schéma émotionnel, et vous commencer à prendre du recul. Au début, vous rentrerez peut être dans ce schémas, mais au fil des pratiques vous finirez par ne plus vous laisser happer par le flot de discours internes, que ce soit pour vous calmer, ou pour nourrir cette émotion. Vous serez alors capable de trouver une autre manière de répondre à l’événement que vous vivez, avec davantage de conscience et de recul. 

Comment ça marche ?

La pleine conscience vous permet d’être présent à ce qui est au lieu de vous laisser entraîner par le mental et par le flot de pensées. Elle se pratique de façon formelle, en dédiant un temps à sa pratique ou de façon informelle, en étant conscient de ce qu’on fait au moment où on le fait, et en se connectant à ses sens (vue, ouïe, odorat, toucher, gout). Lors de la pratique formelle, on se concentre sur un objet d’attention (souvent la respiration et/ou les sensations corporelles), et on laisse les pensées passer sans les nourrir, et sans les rejeter. A force de pratiques, on devient plus conscient de tous les moments où on se laisse entraîner dans des rêveries ou des ruminations, et on est davantage capable de revenir à ce qui se passe dans le moment présent. 

Lors de la pratique de la pleine conscience, vous cultivez des attitudes qui vont vous aider à mieux appréhender ces moments pénibles :

  • L’acceptation : au lieu de chercher à supprimer l’émotion, vous l’accueillez pleinement à travers vos sens. Au lieu de vous laisser entrainer par un flot de pensées, vous vous connectez à ce que vous ressentez. « Tiens, je sens une oppression au niveau de mon ventre, cela me mets mal à l’aise ». Peut-être que votre mental va se manifester, mais si vous avez bien cultivé votre attention et votre concentration (grâce à des exercices de méditation), vous serez capable de remarquer que les pensées reviennent, et vous saurez alors revenir aux sensations physiques.
  • Le non jugement : au lieu de vous dire c’est bien, c’est mal, vous acceptez que de temps en temps, on puisse ressentir des émotions. Elles sont inhérentes à la vie, et nous sont utiles, car elles nous apprennent quelque chose sur ce que nous sommes en train de vivre.
  • La patience : vous ne pourrez pas gérer vos émotions du jour au lendemain, et parfois vous retomberez dans vos schémas de réactivité. Mais à force de patience, vous allez prendre soin d’être bienveillant envers vous-même, sans vous faire de reproches. Au fil des pratiques, vous développerez cette qualité de sagesse, qui consiste à ne pas exiger que tout marche du premier coup. Vous serez plus patient envers vous-mêmes et envers les autres.

Par ailleurs, lors des cycles MBSR, la problématique des émotions est souvent abordée lors des échanges entre les participants et l’instructeur. Cela vous permet d’avoir du soutien pour répondre à vos questions, et vous orientez lors des difficultés émotionnelles que vous rencontrez.

J’espère que cet article vous aura donné des clefs pour comprendre comment mieux appréhendez vos émotions, et que vous pourrez les mettre en place.

 

Si vous souhaitez aller plus loin, et retrouver un groupe MBSR, différentes possibilités :

Le site de l’Association de Développement de la Mindfulness, qui regroupe tous les instructeurs qualifiés.

 

Les cycles qui ont lieu à Evreux, La Garenne-Colombes. Pour vous inscrire, cliquer sur le bouton ci dessous, afin de recevoir tous les renseignements (date, horaires, lieu, tarifs)

Écrire commentaire

Commentaires: 0