Cycle MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction)

8 séances de 2h30 et une journée complète

Des pratiques engageantes pour une meilleure autonomie face au stress

Une méthode validée scientifiquement : 

De nombreuses études ont démontré l'intérêt de la méditation pour la gestion du stress, des émotions.

Des outils pour développer une pratique autonome : 

A chaque étape de votre parcours, vous découvrez des outils pour vous aider à être autonome dans votre pratique.

Mieux vous connaitre, pour mieux vous aider : 

Au fil des jours, vous en apprenez plus sur vous-mêmes, vous savez ce qui vous aide et ce qui vous nuit.



Un cycle engageant pour démarrer la méditation

Un cycle reconnu scientifiquement

LE cycle MBSR (Mindfulness-Based Stress Reduction) ou « Réduction du stress basée sur la pleine conscience » est le nom donné par Jon Kabat-Zinn au programme qu’il développe à la clinique de réduction du stress du centre hospitalier du Massachusetts depuis 1979.

Ce programme était initialement conçu pour réduire le stress lié à la maladie, aux douleurs chroniques. Depuis de nombreuses années, il a fait l'objet d'études et de recherches scientifiques démontrant son efficacité dans de nombreux domaines (stress, douleurs chroniques, difficultés émotionnelles, etc). 


8 séances hebdomadaires et une journée complète d'intégration :

La force du programme MBSR se trouve dans le soutien et l'engagement. Chaque semaine, pendant 2h30, les participants se retrouvent en groupe pour pratiquer les outils de la pleine conscience. A la sixième semaine, une journée complète de pratique en silence est organisée (total 30 à 31 heures d’enseignement en classe).

A l’issue de chaque séance, un ou plusieurs exercices sont à faire à la maison. Ainsi, le participant s'engage vers une voix de transformation profonde. 


Un soutien déterminant de l'instructeur qualifié

Les cycles MBSR sont proposés par des instructeurs qualifiés qui pratiquent eux-mêmes de façon assidue.

Les caractéristiques clés du programme : entrainement intensif, orientation éducative, format expérientiel et participatif, dialogues interactifs, travail d’exploration des perceptions, des habitudes mentales et comportementales, des schémas. Apprentissage de toute une vie.

En préalable à chaque inscription, un questionnaire est remis aux participants pour s’assurer de leur engagement et vérifier qu’ils n’entrent pas dans une des contre-indications. Un entretien préalable permet de nouer un premier lien entre l'instructeur et le participant pour un accompagnement adapté. 

L'instructeur, les témoignages :

L'instructeur:

Isabelle MANTE, Naturopathe formée au CENATHO-Daniel Kieffer,pratique la méditation depuis 2005. Formée à la méditation de pleine conscience auprès des enseignants du Center for Mindfulness, de l’université de médecine du Massachussets.

Instructrice qualifiée auprès de l'AMT (Academy voor Mindful Teacher - Eline Snel), pour accompagner les enfants de 4 à 14 ans.

Auteure du livre "Méditer avec ses enfants", paru aux Editions Jouvence.

Témoignages :

"Week-end de méditation en pleine conscience très réussi sous la houlette d'Isabelle. Un moment exceptionnel pour approcher de soi-même , et ce dans un cadre magnifique." Pierre.

 

"Merci pour ce magnifique week-end qui m'a apporté de la sérénité, de la paix intérieur.Merci d'avoir permis au groupe de s’épanouir dans le respect de chacun, car au delà du stage j'ai vécu une belle expérience humaine." German.

 

"Merci pour ce lieu exceptionnel, où j’ai pu débuter dans la pratique grâce à tes conseils bienveillants." Delphine.

Tarif, lieu, dates :

Chaque semaine, nous nous retrouvons pour une séance de 2h30 à 3h30 pour les pratiques en groupe. A l'issu de chaque séance, un document vous est remis pour les pratiques à domicile. Après la sixième séance, nous nous retrouvons pour une journée complète d'intégration.

Dates : le jeudi soir du 11 octobre au 6 décembre (pas de séance le 1er novembre). Journée complète le 25 novembre. Séance d'introduction le jeudi 4 octobre (indispensable à l'inscription).

Lieu : Ecole de danse Sophie Joncour, 19 rue Barrey, 27000 Evreux.

Tarif : 380€ 

Le cycle MBSR en détail :

8 séances de pratique

Le programme MBSR se déroule sur 8 semaines. Chaque semaine, pendant 2h30, les participants se retrouvent en groupe pour pratiquer les outils de la pleine conscience développés par Jon Kabat Zinn : méditation laïque, balayage corporel, exercices doux de yoga en pleine conscience.

A la sixième semaine, une journée complète de pratique en silence est organisée (total 30 à 31 heures d’enseignement en classe).

A l’issue de chaque séance, un ou plusieurs exercices sont à faire à la maison pendant la semaine. Les participants s’engagent à pratiquer au moins 45 minutes par jour, 6 jours sur 7. Une séance d’orientation/information permet de souligner l’importance de l’engagement personnel et intentionnel des participants. Ils s’engagent à pratiquer les exercices à domicile (durée 45 à 60 minutes par jour) durant tout le programme et à participer à la totalité des séances.

Lors de ces séances, l’apprentissage se fait de façon structuré et progressive et comprend :

·         Des pratiques guidées : scan corporel, méditations, yoga, alimentation en pleine conscience…

·         Des étirements doux à la portée de tous

·         Des temps de réflexion et d’échange en petit groupe ou en grand groupe

·         Des exercices à pratiquer à la maison

·         Des supports audio pour la pratique à domicile

·         Un cahier de suivi et d’exercices

Ce programme représente un volume de 30 à 31 heures de formation, et demande une réelle implication du participant avec une adaptation de son mode de vie.

De nombreuses validations scientifiques

Les caractéristiques clés du programme : entrainement intensif, orientation éducative, format expérientiel et participatif, dialogues interactifs, travail d’exploration des perceptions, des habitudes mentales et comportementales, des schémas. Apprentissage de toute une vie.

 

En préalable à chaque inscription, un questionnaire est remis aux participants pour s’assurer de leur engagement et vérifier qu’ils n’entrent pas dans une des contre-indications.

Les études scientifiques :

-   Le cerveau se modifie sous l’effet de la méditation, non seulement dans son fonctionnement, mais aussi dans son anatomie.

-   L’activité de l’amygdale (stress et angoisse) est réduite.

-   On constate une baisse de la tension artérielle, une régulation de la production d’adrénaline et du cortisol, alors qu’il y a une augmentation des défenses face à l’inflammation.

-   Il y a également une plus grande activité du cortex visuel et du cortex préfrontal dorsolatéral (engage et maintient l’attention).

-   La pratique méditative agirait sur la télomérase (enzyme qui facilite la division cellulaire), ralentissant le moment où la cellule se divise et commence à se dégrader.

De nombreuses études ont confirmé que la pleine conscience était efficace pour gérer la douleur, mais aussi dans les troubles respiratoires, cardio-vasculaires, dermatologiques, ou dans la prise en charge des cancers.

Elle serait de plus aussi efficace que les antidépresseurs.

Pratiquer la méditation :

La méditation de pleine conscience permet d’aborder la vie avec un esprit ouvert et une attitude de curiosité et de bienveillance. Elle permet une investigation douce et bienveillante de la nature de l’esprit face aux événements de la vie.

Par la pratique formelle, les participants apprennent à reconnaître la réactivité, l’attachement, les désirs qui poussent à se conduire de façon irréfléchie. En pratiquant régulièrement, ils prennent conscience des sensations, émotions, pensées, tendances à l’action et au jugement.

Ils prennent aussi conscience des schémas de réactivité qu’ils peuvent  adopter. En prenant conscience de ces schémas, ils n’entrent plus dans des automatismes de réaction mais apprennent à trouver des réponses plus appropriées face aux événements de la vie, au stress, aux angoisses, aux peurs.

Ainsi, ils peuvent  :

-   Vivre dans l’instant présent

-   Etre plus serein

-   Mieux gérer leur stress (professionnel ou personnel)

-   Appréhender de meilleure façon l’anxiété et les ruminations mentales

-   Gérer la douleur chronique et la détresse liée à la maladie

Démarrer progressivement:

La méditation de pleine conscience ne demande pas d'aptitudes particulières. Chacun peut commencer seul, mais le fait de se retrouver dans un groupe est un bon soutien. Des cycles de plusieurs séances  ou des cours réguliers sont un bon moyen de partager avec d'autres personnes, et d'avoir des réponses aux questions que l'on se pose parfois au début. Cela permet aussi de se ré-engager régulièrement, et de retrouver le plaisir de l'assise, ensemble.

Le soutien de l'instructeur :

Au fur et à mesure de la pratique, les questions sont différentes, et vous pouvez vous retrouver démunis face à vos expériences méditatives. Le soutien d'un instructeur, pratiquant lui-même, va vous aider à trouver en vous des réponses justes. A chaque séance, un temps d'échange vous permet de poser toutes vos questions, de faire part de votre ressenti.

La gestion du stress grâce à la méditation:

Depuis plus de 40 ans, un cycle spécifique de gestion du stress a été crée par Jon Kabat Zinn. Ce cycle s'appelle "Mindfulness Based Stress Reduction", ou MBSR et a fait l'objet de nombreuses études scientifiques. Le protocole est clairement défini et se décompose en 8 séances hebdomadaires de 2h30 à 3h30, avec une journée complète d'intégration. Chaque semaine, les pratiquants découvrent des pratiques à mettre en place et à approfondir durant la semaine. 

Les différentes pratiques de méditation

Les pratiques dites « formelles » :

-   Assise, en concentrant son attention de façon intensive sur la respiration, les sensations, les sons. Durée 45 min. à 1h

-   En marche, en concentrant son attention sur les sensations, sur le mouvement, sur le processus de la marche.

Les pratiques dites « informelles » :

-   en focalisant son attention lors d’actes du quotidien : repas en pleine conscience, trajet…

-   en prenant conscience de ce que nous faisons au moment ou nous le faisons.

Ce que la méditation n'est pas

  • Une démarche intellectuelle : nous ne cherchons pas à philosopher autour de la pratique. Cela doit rester une pratique expérientielle.
  • Une thérapie : elle ne dispense pas d'un travail thérapeutique quand celui ci est nécessaire.
  • Une relaxation : nous ne recherchons pas à nous détendre. Et si c’est le cas, alors l’instruction est de rester simplement connecté aux sensations de détente.
  • Un repli sur soi : elle n'est pas une façon de s'isoler, mais permet d’être plus connecté à ses ressentis, ses vécus, et aussi ses relations aux autres.

Les autres activités proposés

MBSR

Cours

Stages

Pour qui ?

Enfants